Creuser loin pour surmonter les défis et construire un nouveau domicile pour la SFC St. John’s

Il n’est pas inusité de rencontrer des embûches dans le cadre d’un projet de grande envergure. En ce qui concerne le Projet de regroupement de Pleasantville, dont on évalue la valeur à 117.8 millions de dollars, certains des principaux défis à relever étaient liés aux choses sur lesquelles les entrepreneurs opérant les grosses pelles se heurtaient littéralement.

« Dès le moment où ils ont commencé à creuser, les entrepreneurs se sont butés à du béton dans tous les recoins », se rappelle Jeff Hopkins, gestionnaire de site, CDC St. John’s, qui a travaillé sur ce projet avant même que son processus d’appel d’offres soit lancé, en 2008. « C’était une chose de trouver un énorme réservoir. Nous pouvions gérer la situation. Cependant, c’en était une autre de trouver diverses choses en même temps, notamment des fondations, des égouts pluviaux encastrés dans du béton et des systèmes d’égout séparatifs. Dès que nous venions à bout d’une chose, voilà que nous nous butions à une nouvelle. Il ne semblait jamais y avoir de fin. »

Ces premiers obstacles ont mis à l’épreuve les relations humaines et les aptitudes en communication des membres de l’équipe de projet de CDC, tandis qu’ils devaient composer avec des entrepreneurs de plus en plus irrités.

Outre la présence quotidienne sur le chantier d’Hopkins et de son collègue Colin Sullivan, chef de programme, Services de construction, afin d’y diriger personnellement les travaux et de gérer les problèmes au fur et à mesure qu’ils se manifestent, l’équipe de projet a tenu une séance de partenariat d’une journée avec CDC, le MDN et les entrepreneurs présents. « Cette séance fut très productive », avance Hopkins. « Il a fallu un réel effort d’équipe de la part de tous les membres pour nous assurer de travailler tous dans la même direction. »

Cela nous a également aidés, encore qu’il nous a fallu composer avec une importante pénurie de main-d’œuvre, à nous assurer que toutes les parties concernées collaboraient en vue d’atteindre un but commun, à savoir construire une structure flambant neuve de 32 000 m2 en vue de remplacer de multiples bâtiments vieillissants et être élue nouveau domicile de la Station des Forces canadiennes (SFC) St. John’s. L’effort global comprenait également des mises à niveaux considérables des routes et des services municipaux ainsi que la construction du nouveau Centre de ressources pour les familles des militaires, qui a ouvert ses portes en mai 2013.

Au moment de son attribution, ce marché de construction d’une valeur de 117,8 millions de dollars était le plus important marché de l’histoire de CDC. En fait, tout ce qui se rapporte au projet est imposant. Les entrepreneurs ont retiré 3 000 m3 de béton et plus de 22 000 tonnes de matériaux contaminés, et ils ont transporté une quantité équivalente de débris de démolition à la décharge. La construction du nouveau bâtiment a nécessité 25 000 m3 de béton. Le système de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air (CVCA) est « énorme et complexe », souligne Hopkins, étant donné la taille de l’installation. Celle-ci comporte également deux énormes générateurs, l’un servant à alimenter les systèmes de sécurité-incendie et de sécurité de personne et l’autre, à alimenter l’ensemble de l’installation en cas de panne.

Le projet est presque terminé, le transfert de l’installation étant prévu pour le mois de mars 2014, après quoi CDC aidera le MDN à déménager (le bâtiment est déjà meublé). On procédera également au cours du printemps à la correction des lacunes, à la démolition de certains bâtiments temporaires liés au Projet de regroupement de Pleasantville ainsi qu’à une série d’autres tâches standards de clôture des marchés, alors que les travaux se rattachant au système CVCA se poursuivront au gré des saisons et selon les besoins de rééquilibrage du système.

Hopkins attribue la réussite du projet à la force de l’équipe de projet et à sa combinaison de compétences et d’expérience. En se penchant sur les travaux réalisés, Jeff est impatient de relever les nouveaux défis qui se présenteront (CDC sera responsable de l’entretien des installations) et est fier des réalisations antérieures de l’équipe. « Nous avons discuté de la mesure dans laquelle ce projet était complexe, mais il est préférable de songer à la façon dont nous avons trouvé des solutions à ces défis et à comment nous sommes maintenant plus à même de mener nos activités après avoir réussi à surmonter ces difficultés. »