Les travaux d’élimination des UXO exigent des communications constantes

L’élimination des munitions explosives non explosées (UXO) sur un site est, dans le meilleur des cas, un travail de minutie, mais l’élimination des UXO dans le secteur de tir d’entraînement de Goose Bay présente des défis en raison d’un certain nombre de facteurs.

Les forces aériennes américaines, hollandaises, allemandes, italiennes, britanniques et canadiennes ont utilisé le champ d’entraînement aérien de 1985 à 2007 pour parfaire leurs capacités de vol à basse altitude et ont largué un nombre estimatif de 21 000 bombes de types variés, ce qui équivaut à environ 2,6 millions de kilogrammes de débris.

Le site est situé à environ 120 km au sud-ouest de Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador), sans accès routier. Par conséquent, tout l’équipement nécessaire aux travaux d’élimination, du carburant aux fournitures, en passant par le personnel et la machinerie lourde, doit être acheminé par voie aérienne, explique Carlos Marques, gestionnaire de site de CDC Goose Bay. En outre, l’activité sur place n’est possible que pendant un court laps de temps, de la mi-juin au début d’octobre, dû aux conditions climatiques.

Les représentants de CDC et du MDN ont procédé à des activités de reconnaissance sur le site en juin 2014. En octobre 2015, l’équipe de projet a passé trois semaines sur le site à identifier, à séparer et à éliminer au niveau 1 environ 1 500 bombes et débris d’UXO. L’équipe retournera sur le site en juin 2016 pour faire exploser les bombes et ainsi assurer l’élimination de niveau 3. Les divers matériaux d’UXO seront alors triés et emballés dans des boîtes prêtes à être transportées à Goose Bay en vue d’un processus adéquat de recyclage ou d’élimination.

Afin de remédier aux différentes difficultés que présente le projet, CDC demeure en communication constante avec ses collègues de la 5e Escadre pour tout ce qui concerne le projet, qu’il s’agisse de l’organisation des vols à destination et en provenance du site, des pannes d’équipement, des procédures adéquates de neutralisation des explosifs et des munitions ou des lignes directrices à appliquer pour respecter les normes du MDN. « Le projet exige indéniablement davantage de coordination que d’habitude », déclare Marques en riant. « Mais les résultats sont encourageants. »


Dans nos numéros précédents

CDC priorise la réalisation du projet d'installation maritime de Nanisivik

CDC est responsable de la passation de marchés et de la gestion pour la construction de l'installation maritime de Nanisivik, située au Nunavut le long de la rive nord de l'île de Baffin, tout juste au sud du passage du Nord-Ouest, près de la communauté d'Arctic Bay.


CDC nommée l'un des employeurs canadiens les plus sécuritaires

CDC a été nommée l'un des employeurs les plus sécuritaires au Canada par le Canadian Occupational Safety, un magazine du secteur privé. CDC a reçu le Prix Argent dans la catégorie du secteur public pour son programme de sensibilisation aux risques et santé et sécurité.