L’expertise de CDC reconnue à l’étranger

Imad Jaradat (à gauche), spécialiste technique, Gestion de projet de CDC, avec Mark Jarman, coordonnateur, Services de construction de CDC, sur le site au Koweït.
Imad Jaradat (à gauche), spécialiste technique, Gestion de projet de CDC, avec Mark Jarman, coordonnateur, Services de construction de CDC, sur le site au Koweït.

Parfois, même le plus modeste des projets peut générer les plus grands des obstacles — cependant, l’équipe de CDC qui appuie le travail des Forces armées canadiennes (FAC) à l’étranger montre comment l’expérience peut permettre de relever les défis, quel que soit l’endroit où l’on se trouve.

« Chaque déploiement apporte son lot de difficultés, car nous essayons de faire des affaires à l’extérieur du Canada », a expliqué Michael Langsford, chef d’équipe de CDC, Gestion des programmes, à Ottawa. L’équipe met actuellement la dernière main à trois projets sur le site du carrefour de soutien opérationnel au Koweït. Ces projets relativement simples — ils ont respectivement pour objet un poste de lavage de véhicules, des socles pour des générateurs et pour l’entreposage de produits pétroliers (pétrole, huile, lubrifiants), et une offre à commandes pour la production d’énergie électrique – nécessitent une importante quantité de travail.

Étant donné qu’ils ne disposaient pas de renseignements sur la capacité du marché des entreprises koweïtiennes, et que les entreprises koweïtiennes ne connaissaient pas bien CDC, les membres de l’équipe ont commencé par une première étape importante : les présentations. Cela a donné lieu à un processus de familiarisation et à une évaluation préliminaire, qui a été transformée en une liste de fournisseurs qualifiés. À partir de ce moment-là, les projets pouvaient faire l’objet d’un appel d’offres et être attribués, puis les travaux pouvaient commencer.

« Les militaires nous ont demandé de participer au soutien de leur équipe — et compte tenu de notre expertise dans le domaine de la gestion des marchés, c’est pour cela que nous sommes ici : pour appuyer l’équipe », a déclaré M. Langsford.

Ce travail au Koweït, qui leur a été confié parce qu’ils ont connu une réussite semblable à Erbil (Irak) l’année dernière, a récemment donné lieu à la mise en place d’autres missions de soutien à l’étranger, plus précisément en Lettonie, où ils doivent aider à répondre aux besoins d’infrastructure des FAC dans le cadre de l’OPÉRATION REASSURANCE.

En attendant, un troisième représentant de CDC (qui travaille selon une rotation de trois mois) est actuellement au Koweït. Les projets seront achevés dans le cadre du prochain déploiement.

Selon M. Langsford, cet engagement du personnel de CDC a joué un rôle déterminant dans la réussite de l’équipe. « Tout le monde semble mettre la main à la pâte pour s’assurer que nous faisons ce qu’il faut. »


Partagez

Dans nos numéros précédents

Le respect du calendrier : un élément clé des projets comme celui du hangar 6 de Trenton

Le temps est un facteur prioritaire pour les projets de construction. Le fait de respecter le calendrier tout en faisant preuve de suffisamment de souplesse pour s'adapter aux circonstances imprévues est un élément quotidien essentiel du travail des coordonnateurs de construction de CDC.


Moment d'or : CDC nommée l'un des employeurs canadiens les plus sécuritaires

Pour la deuxième année consécutive, CDC a été nommée l'un des employeurs canadiens les plus sécuritaires. En effet, le Programme de prévention des risques liés à la santé et à la sécurité de CDC, qui avait obtenu l'argent en 2015, a remporté le Prix Or de 2016 (catégorie de la fonction publique) lors du concours parrainé par le magazine Canadian Occupational Safety.