Tours spécialisées construites pour aider à la recherche d’explosifs

Construire une tour qui peut résister au climat de l’Alberta pendant des années est une chose. Faire en sorte que cette tour puisse résister à des milliers d’explosions en est une autre. C’est le défi relevé par l’équipe de CDC à la Base des Forces canadiennes (BFC) Suffield.

Dans le cadre d’un projet plus important de modernisation des installations à l’appui des recherches de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) sur les effets du mélange air-carburant et d’autres armes explosives, CDC était chargée de gérer la construction de quatre tours. Le projet comprenait la création de deux systèmes de treuils pour soutenir des caméras à haute résolution qui filment 20 000 images par seconde juste au-dessus de l’explosion.

« Ainsi, on peut voir l’explosion du dessus et évaluer son plein impact plutôt que de la voir d’un seul angle », explique Gina Dolezsar, chef d’équipe, Gestion des projets, de CDC.

Des tours de 25 mètres situées à une distance de 200 mètres l’une de l’autre se trouvent sur un site, tandis que deux tours de 30 mètres situées à une distance de 46 mètres l’une de l’autre se trouvent sur l’autre site. Ce projet a nécessité une planification et une fabrication particulières, et l’installation des structures spécialisées a aussi posé un défi unique.

« La livraison des tours sur le site était quelque chose à voir », affirme Dolezsar.

James Summers, coordonnateur des travaux de construction pour le projet, a expliqué que chaque tour a été livrée sur le site en quatre pièces. Le noyau inférieur a d’abord été fixé, puis une coque de protection extérieure a été montée sur le dessus. Ensuite, la partie supérieure du noyau intérieur a été installée et la coque de protection a été glissée par-dessus.

La construction de ces tours marque l’une des dernières étapes importantes d’un projet pluriannuel qui comprenait la construction d’un nouveau laboratoire de combustion et d’un site d’essai extérieur comptant trois blocs d’essai et un bunker sous-terrain. Le début des essais sur les sites extérieurs est prévu en mai 2017.


Partagez

Dans nos numéros précédents

Moment d'or : CDC nommée l'un des employeurs canadiens les plus sécuritaires

Pour la deuxième année consécutive, CDC a été nommée l'un des employeurs canadiens les plus sécuritaires. En effet, le Programme de prévention des risques liés à la santé et à la sécurité de CDC, qui avait obtenu l'argent en 2015, a remporté le Prix Or de 2016 (catégorie de la fonction publique) lors du concours parrainé par le magazine Canadian Occupational Safety.


Un partenariat avec la United States Army Reserve couronné de succès à Goose Bay

Ce qui commencé comme une possibilité de formation pour la United States Army Reserve (USAR) a donné lieu à une série de réussites de projets menés par CDC au sein de la 5e Escadre Goose Bay, et a notamment entraîné l'aménagement d'une nouvelle entrée sécurisée pour la base.