L’installation de maintenance de la Flotte Cape Breton s'approche de la fin de la phase de construction finale

L’installation de maintenance de la Flotte (IMF) Cape Breton de la Marine royale canadienne (MRC) à la BFC Esquimalt de la Marine royale canadienne (MRC), l’un des plus vastes bâtiments fermés de la côte ouest de l’Amérique du Nord avec sa superficie de 35 000 m2, est presque terminée. Une fois que la dernière phase sera achevée en 2019, l’installation du Pacifique permettra de traiter tous les aspects de la maintenance maritime, notamment la fabrication, l’entretien et la réparation, ce qui permettra de garder la flotte de la Marine de la côte ouest opérationnelle.

Le personnel de CDC à la BFC Esquimalt participe étroitement au projet depuis ses débuts, notamment en collaborant avec la MRC, le MDN et les intervenants de l’industrie, afin de transformer les plus de 60 bâtiments désuets répartis dans l’ensemble de l’arsenal maritime en une installation de maintenance maritime à la fine pointe de la technologie et entièrement opérationnelle. Le personnel de CDC en a coordonné tous les aspects, de la planification à la passation de marchés et la gestion de projet à l’assainissement de l’environnement, sans oublier les enjeux archéologiques et les consultations avec les Autochtones.

L'atelier de l'installation de maintenance de la flotte Cape Breton à la BFC Esquimalt. L'IMF Cape Breton est en fait le « garage du coin » indispensable de la flotte du Pacifique.
L'atelier de l'installation de maintenance de la flotte Cape Breton à la BFC Esquimalt. L'IMF Cape Breton est en fait le « garage du coin » indispensable de la flotte du Pacifique.

« Cela représente bien l’une de nos valeurs fondamentales, soit la collaboration », souligne Eric Service, chef d’équipe, Services de construction à CDC. « Nous formons une famille, et nous conjuguons nos efforts pour atteindre nos buts. »

La modernisation comprenait cinq phases, dont le début remonte à 1996, moment où les Forces maritimes du Pacifique ont fermé trois unités de génie et d’entretien de la flotte afin de démarrer le projet.

Le chef d’équipe du projet à CDC, Brad Tann, indique que l’IMF Cape Breton a été le point culminant de sa carrière.

« J’éprouve vraiment des sentiments partagés », mentionne Brad. « Un tel projet ne se représentera pas deux fois. La complexité, l’envergure... Jamais. » « C’est certainement une nouvelle corde à mon arc », précise Eric. « Nouvelle construction, démolition et tout ce qui vient entre les deux (rénovations, réaménagements, restauration du site)... Tout y a passé. Et je suis fier d'en faire partie. »


Partagez

Dans nos numéros précédents

Manège militaire de Willow Park : une meilleure fonctionnalité pour les unités de la Réserve de l'Armée de terre à Halifax

Un nouveau manège militaire situé sur le site de Willow Park, à Halifax, réunit trois unités de la Réserve de l'Armée de terre sous un même toit et leur offre des installations modernes qui leur permettront de se former, de travailler et de se déployer lors de leurs exercices et de leurs opérations.


Le MDN souligne la réussite de CDC quant au Programme d'investissements fédéraux dans l'infrastructure

Lorsque le gouvernement du Canada a annoncé le Programme d'investissements fédéraux dans l'infrastructure (PIFI) en novembre 2014, celui-ci prévoyait une somme de 452 millions de dollars pour le renouvellement d'infrastructure du MDN s'échelonnant sur deux années financières