Partenariat entre CDC et le Bureau de la concurrence pour l'intégrité de l'approvisionnement

CDC et le Bureau de la concurrence ont convenu de coopérer dans leur travail commun pour assurer l'intégrité du processus d'approvisionnement public.

James Paul, président et premier dirigeant de CDC, et Matthew Boswell, commissaire de la concurrence par intérim, ont signé un protocole d'entente (PE) le 20 décembre 2018 à Ottawa.

Le PE définit un cadre de collaboration pour détecter et traiter les activités possibles de collusion, y compris le truquage d'offres, au cours des appels d'offres de CDC.

« CDC met l'accent sur la gestion de l'intégrité de l'approvisionnement depuis plusieurs années, » déclare James Paul, président et premier dirigeant de CDC. Cela a inclus la création d'un code de conduite pour les soumissionnaires et des efforts croissants pour détecter et lutter contre les éventuelles fraudes. »

CDC signale déjà les truquages d'offres soupçonnés au Bureau, mais dans le cadre du PE, il sera également possible de partager les résultats des analyses détaillées entreprises au cours de l'année passée avec les données sur l'approvisionnement électronique. Cette collaboration permettra à CDC de développer davantage son système d'analyse de données pour améliorer sa capacité à détecter et d'éviter la fraude.

Les deux organismes chercheront des possibilités de collaborer pour accroître la sensibilisation à la détection et à la prévention des pratiques de soumission inappropriées.

« L'un des moyens de prévenir le truquage d'offres est d'en informer les entreprises. En fait, certains soumissionnaires ne savent pas que c'est illégal, » dit Mélinda Nycholat, vice-présidente, Opérations — Approvisionnement de CDC.

Le PE sera bénéfique non seulement pour les deux partenaires, mais aussi pour les entreprises qui soumissionnent pour obtenir un marché avec CDC et, finalement, les clients-partenaires de CDC.

« Ceux qui soumissionnent de manière honnête veulent savoir qu'ils ont une chance égale. Nous nous assurons que le processus reste équitable et transparent pour eux, » explique Mme Nycholat. « En même temps, afin d'obtenir le meilleur rapport qualité/prix pour l'État, la concurrence ne doit pas être faussée. »


Partagez

Dans nos numéros précédents

L'installation de maintenance de la Flotte Cape Breton s'approche de la fin de la phase de construction finale

L'installation de maintenance de la Flotte (IMF) Cape Breton de la Marine royale canadienne (MRC) à la BFC Esquimalt, l'un des plus vastes bâtiments fermés de la côte ouest de l'Amérique du Nord avec sa superficie de 35 000 m2, est presque terminée.


Manège militaire de Willow Park : une meilleure fonctionnalité pour les unités de la Réserve de l'Armée de terre à Halifax

Un nouveau manège militaire situé sur le site de Willow Park, à Halifax, réunit trois unités de la Réserve de l'Armée de terre sous un même toit et leur offre des installations modernes qui leur permettront de se former, de travailler et de se déployer lors de leurs exercices et de leurs opérations.