Un grand succès pour l'équipe de CDC Halifax pour la réalisation d'un grand projet

La cérémonie d’inauguration de la jetée NJ qui a eu lieu le 22 août 2019.
La cérémonie d'inauguration de la jetée NJ qui a eu lieu le 22 août 2019.

Des projets particuliers nécessitent des solutions particulières – comme l'a appris l'équipe de Construction de Défense Canada qui travaille sur le projet de la jetée NJ à la BFC Halifax.

En 2015, les équipages préparaient le plancher océanique pour le dynamitage et les caissons qui supporteraient la nouvelle jetée d'une longueur de 247 mètres, lorsqu'on a découvert que la couche supérieure de limon et le RAS (rapport d'absorption du sodium) avaient été désignés comme étant des matériaux contaminés. Même si la désignation représentait un enjeu, le fait qu'il n'y avait aucun site d'élimination en Nouvelle-écosse qui pouvait recevoir les matières contaminées représentait un défi encore plus important.

« Il fallait élaborer un plan de rechange », explique Dean MacMullin, coordonnateur de CDC, Services de construction.

M. MacMullin a intégré l'équipe du projet en avril 2016, à peu près au même moment où l'entrepreneur a commencé à construire un talus de confinement protégé pour entreposer les matériaux. Le talus de confinement offrait une zone de retenue temporaire pour les matériaux, ce qui permettait de poursuivre l'excavation pendant que les matériaux étaient collectés, puis transportés vers un site approuvé.

L'esprit de l'équipe n'a pas été ébranlé par ce contretemps, déclare M. MacMullin, qui n'a que de bons mots pour son collègue de CDC, Brian Leonard, ainsi que pour les experts de l'équipe contractante de Dexter Construction Co. Ltd. et McNally International Inc., et les ingénieurs de Wood PLC.

La jetée terminée est d'une profondeur 13 mètres et comporte une grande aire de trafic pour les nouveaux patrouilleurs de la classe Harry DeWolf de la Marine royale canadienne. Ces patrouilleurs hauturiers pour l'Arctique devraient commencer à être livrés plus tard cette année.

Le fait de voir la réalisation du projet de 98,5 millions de dollars et de participer à la cérémonie d'inauguration a marqué la consécration de ce qui fut un bon projet dans son ensemble.

« J'ai eu beaucoup de chance. J'ai été heureux de collaborer avec l'équipe et ce fut un plaisir de travailler sur cet important projet pour la Marine », affirme M. MacMullin.


Partagez

Dans nos numéros précédents

Des champs de tir plus écologiques : déploiement d'un nouveau prototype de collecteur de balles à Valcartier

Depuis plusieurs années, les Forces armées canadiennes cherchent à éliminer la contamination par le plomb dans les champs de tir de garnison.

Nouveau manège militaire à la garnison de Saint-Hubert

Construction de Défense Canada pilote actuellement un important projet de construction en trois phases à la Garnison Saint-Hubert.