En tant que société d'état, CDC vise à démontrer l'importance de l'éthique et de la responsabilisation tout en assurant le maintien de la confiance de ses intervenants dans l'ensemble de ses activités commerciales. De ce fait, CDC s'engage à respecter les principes suivants

CDC reconnaît que son personnel constitue son principal atout et que ses succès d'entreprise sont basés sur les capacités et le dévouement de ses employés. L'une des forces de CDC repose sur son équipe de professionnels dévoués. Cette équipe est constituée d'un ensemble d'ingénieurs, de techniciens et de technologues en génie, de spécialistes de l'environnement et d'ouvriers spécialisés. Cette équipe est appuyée par d'autres spécialistes en finances, en ressources humaines, en technologie de l'information et en administration. CDC souscrit au principe de l'égalité d'accès à l'emploi et favorise la diversité.

CDC joue un rôle important en ce qui a trait à la mise en œuvre de la politique gouvernementale dans les domaines directement liés aux exigences du gouvernement en matière de passation de marchés. à titre d'exemple, dans la conduite de ses activités, CDC offre un large accès aux possibilités d'affaires et favorise la concurrence. Son utilisation de MERX, le système électronique d'appels d'offres officiel du secteur public du Canada, en témoigne. CDC favorise l'égalité des chances des entreprises canadiennes plutôt qu'à des fournisseurs exclusifs avec son objectif d'attribution de 99 % des marchés par voie d'adjudication publique. CDC est consciente que la protection des intérêts des Canadiens et Canadiennes demeure primordiale et fait donc preuve de responsabilité financière dans l'adjudication et la gestion de marchés financés par les fonds publics.

Le conseil d'administration et le groupe de gestion de CDC restent attachés aux principes de bonne gestion de l'environnement et à la pratique de la diligence raisonnable. CDC étant une institution publique, s'engage à répondre aux attentes des Canadiens et Canadiennes.

Le cadre de gestion environnementale de CDC expose l'orientation stratégique et les objectifs à long terme en ce qui a trait aux aspects environnementaux des activités de CDC. Ainsi, CDC a intégré les procédures environnementales aux processus administratifs et opérationnels quotidiens.

Le MDN a fait du développement durable une priorité, CDC aussi. Nous sommes engagés à respecter les principes favorables à la gestion de l'environnement, y compris ceux liés au développement durable et à la diligence raisonnable. Notre cadre de gestion environnementale décrit notre orientation stratégique et nos objectifs à long terme en matière de protection de l'environnement.

Les administrateurs du conseil d'administration, la direction et le Comité de l'environnement,de la santé et de la sécurité portent une attention toute particulière à la gestion de la santé et de la sécurité au travail. CDC continue donc d'investir dans la communication et dans les activités de formation relatives à la sécurité.

Les employés sont de plus en plus sensibles aux problèmes liés à la santé et à la sécurité. Ainsi, le comité et le coordonnateur national de la sécurité demeurent très déterminés à préserver l'excellent dossier de la CDC à titre de milieu de travail sécuritaire.

CDC appuie les objectifs des politiques fédérales relatifs à la Loi sur les langues officielles, et vise la prestation de services bilingues dans tous ses bureaux, au besoin. La Société reçoit très peu de plaintes en vertu de la Loi sur les langues officielles. Le cas échéant, ces plaintes seront rapidement traitées.

La transparence des activités fait partie intégrante de la stratégie d'affaires de CDC et la Société respecte l'esprit et la lettre de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Société remet un certain nombre de rapports annuels soit au Parlement (par l'intermédiaire de la ministre des Services publics et de l'Aprovisionnement) ou à d'autres organismes gouvernementaux, et ce après chaque exercice. Ces remises de documents permettent au conseil d'administration de s'acquitter d'une partie de ses responsabilités en matière de gouvernance de la Société et de se conformer à la Loi sur la gestion des finances publiques, à la Loi sur les carburants de remplacement, à la Loi sur l'accès à l'information, à la Loi sur la protection des renseignements personnels, à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale et à la Loi sur la protection des fonctionnaires dénonciateurs d'actes répréhensibles.

Le Code d'éthique de CDC réaffirme l'éthique, les valeurs et les normes de conduite que les employés de la Société doivent respecter. Comme les employés de CDC accordent et gèrent des marchés représentant des centaines de millions de dollars, des normes d'éthique très élevées ont été établies. Ainsi, en se conformant à des normes de conduite appropriées, les employés rehaussent la réputation de la Société, son image et favorisent son succès.

Le respect du code, qui s'applique à tous les employés de la Société, est une condition d'emploi. Le code exige que les employés signent un document attestant qu'ils ont lu et compris le code et précisant qu'ils doivent relire le code une fois par an. Une révision détaillée du code d'éthique est un élément clé du programme de formation en ligne de la Société axé sur les valeurs et l'éthique, programme que doivent obligatoirement suivre tous les employés. Les nouveaux employés suivent cette formation dans le cadre de leur orientation initiale.

CDC offre un environnement de travail qui encourage le respect et la prise en compte des droits et de la dignité de tous les employés, y compris le traitement juste et équitable à l'égard de la rémunération.

Tous les postes existant au sein de CDC sont établis à partir d'une évaluation de la valeur de chacun de ces postes par rapport à toutes les tâches exécutées au sein de l'entreprise. Cette évaluation est axée sur une combinaison de compétences, d'efforts, de responsabilités et de conditions selon lesquels les fonctions d'un poste doivent être acquittées. La valeur du poste demeure constante, à moins que la nature du travail elle-même change. Il n'existe aucun lien sur l'évaluation des qualifications, des qualités personnelles ou sur le sexe du titulaire.