Une nouvelle routine de visite des sites garantit l'équité aux entrepreneurs pendant les appels d'offres

Doug Thompson, coordonnateur, Services de construction, CDC (à gauche), et Craig Mercer, gestionnaire de site, Gagetown, inspectent le plancher terminé du gymnase. Le nouveau plancher servira à la base et à la communauté locale pendant des années.
Doug Thompson, coordonnateur, Services de construction, CDC (à gauche), et Craig Mercer, gestionnaire de site, Gagetown, inspectent le plancher terminé du gymnase. Le nouveau plancher servira à la base et à la communauté locale pendant des années.

L'un des moyens employés par CDC pour assurer l'équité du processus d'appel d'offres consiste à permettre aux entrepreneurs qui souhaitent soumissionner pour des projets de visiter le chantier. Mais que faire lorsque le confinement en temps de pandémie rend la chose impossible?

C'est le défi qu'une équipe de CDC a dû relever au printemps 2020 pour qu'un projet de remplacement d'un plancher de gymnase vieux de 20 ans à la BFC Gagetown puisse aller de l'avant.

Habituellement, CDC invite les entrepreneurs à parcourir le site en groupe, explique Doug Thompson, coordonnateur, Services de construction. Ainsi, jusqu'à 20 personnes peuvent se réunir pour une visite, parfois dans des espaces restreints.

Vu les restrictions de distanciation physique à respecter, Doug Thompson et ses collègues ont dû envisager d'autres solutions pour le projet de gymnase. Parmi celles-ci, ils se sont chargés d'envoyer des photos, tout simplement, « mais nous ne voulions pas empêcher les entrepreneurs de voir le site. »

Pour répondre aux exigences en matière de santé et de sécurité, CDC a fixé des rendez-vous pour des visites sans contact. Les individus devaient porter des masques, et ils entraient et sortaient du gymnase par une porte extérieure. Ils pouvaient regarder tout ce qu'ils voulaient et envoyer ensuite leurs questions par courriel à CDC.

L'approche a fonctionné; cinq entreprises ont soumissionné pour le projet de remplacement du plancher d'une valeur de 1,2 million de dollars. Cette méthode a donc été reprise dans le cadre d'autres projets, a déclaré Doug Thompson. « Être équitable envers l'industrie, ce n'est pas négociable. Nous voulons encourager la concurrence et donner à tous le même accès aux marchés de CDC. »

Quant au plancher du gymnase, il est en époxy coulé haut de gamme. Achevé en septembre 2020, il présente une surface lisse, résistante aux crampons et souple, tandis que la piste de course qui l'entoure est texturée pour offrir de la traction. Le nouveau plancher servira pendant des années à la base et à la communauté locale et sera facile à remplacer le moment venu, souligne M. Thompson. « Il suffira de couler un autre plancher par-dessus. »


Dans nos numéros précédents

Le Centre de recherche et de développement de Valcartier fait peau neuve

La communauté scientifique et technologique du Ministère de la Défense nationale pourra compter dès 2024 sur un nouveau complexe pavillonnaire de recherche et de développement : une infrastructure LEED à la fine pointe de la technologie.

Une nouvelle stratégie pour faire participer davantage d'entreprises autochtones aux travaux de CDC

La pandémie de COVID‑19 a obligé de nombreux organismes du gouvernement du Canada, dont Construction de Défense Canada, à réviser leurs politiques et procédures pour s'adapter à des circonstances en évolution rapide.